Premier Prix Terre d'Avenir 2021-2022 pour la Fédération Wallonie-Bruxelles

Découvrez le projet de fin d'étude de Lucien Dawance de l'EPASC Ciney sur l'intérêt du digestat agronomique et économique, premier prix "Terre d'avenir".

Analyse technico-économique de 84 méthanisation

Analyse technico-économique de 84 unités de méthanisation agricole

Cette étude, portée par le réseau des Chambres d’Agriculture, apporte des références, basées sur un panel de 84 unités de type agricole, dont 57 en cogénération et 27 en injection. Cet échantillon est très représentatif du parc existant en 2020 à l’échelle de la France. Elle a été réalisée dans le cadre de PROdige (programme d'acquisition et de diffusion de références sur la méthanisation agricole).

Lien : https://bit.ly/39sDYnm


Etude: la méthanisation sans élevage

Quels leviers pour un développement vertueux de la méthanisation sans élevage ?

Dans une étude publiée fin avril 2022, AgroParisTech et Inrae font le point sur les impacts agronomiques et environnementaux de la méthanisation agricole sans élevage en Île-de-France et donnent leurs recommandations pour un développement vertueux de ce système.

Terre-net Média : https://bit.ly/3zDS6Vq

5 chantiers en faveur du biogaz en France, février 2022

Les gaz renouvelables, principalement issus de la méthanisation, possèdent tous les avantages pour participer activement à la décarbonation du mix et à l'atteinte de la neutralité carbone.

  •  C’est une énergie décarbonée, stockable et substituable à tous les usages du gaz naturel fossile
  •  C’est une énergie souveraine produite par nos agriculteurs, dans nos territoires,
  •  C’est une énergie aux externalités positives multiples : issue de l’économie circulaire, c’est un facteur d’innovation, de croissance et d’emplois, tout en permettant une transformation durable de notre modèle agricole.

France Gaz renouvelables ouvre 5 chantiers et invite les décideurs d’aujourd’hui et de demain à se saisir de l’opportunité. Les gaz renouvelables sont une chance pour la France:

  • Relever l’ambition gaz renouvelable
  • Permettre à la filière d’atteindre tout son potentiel en poursuivant son développement
  • Un cadre règlementaire adapté et stabilisé
  • Faciliter l'acceptabilité des projets locaux
  • Investir dans les innovations de la filière et les nouveaux gaz renouvelables

Vous trouverez ainsi dans ce document notre diagnostic et nos propositions pour concrétiser tout le potentiel d’une énergie indispensable à la réussite de notre transition écologique et énergétique.

Pour visualiser le résumé des 5 chantiers: https://gazrenouvelables.fr/wp-content/uploads/2022/02/CP_FGR_Propositions-Pre%CC%81sidentielle-2022-VDEF.pdf

Pour visualiser la présentation du diagnostic: https://gazrenouvelables.fr/wp-content/uploads/2022/02/FGR-2022-DEFDEF.pdf

Les impacts environnementaux de la méthanisation modélisés

Grâce à la méthode d’analyse du cycle de vie (ACV), Inrae Transfert a quantifié les impacts environnementaux des unités de méthanisation à travers deux scénarios basés sur un système agricole avec cultures ou avec élevage. Les résultats ont été étayés par le retour d’expériences du programme MétahLAE, mené par Solagro, qui a suivi 46 fermes dans l’évolution d’un système "avec" et "sans" méthanisation. Chaque scénario avec méthanisation a été comparé à sa propre situation de référence sans méthanisation sur les périmètres suivants: production et consommation d’énergie, gestion de la fertilisation, stockage et épandage des effluents d’élevage, des cultures intermédiaires et du digestat.

Voir la suite dans l'article de Cultivar


Inrae: les vérités rétablies quant à l'impact du digestat dans le sol.

Sabine Houot, directrice de recherches à l'Inrae, tord le cou aux idées reçues sur la méthanisation et ses impacts sur le sol. En effet, les études l'affirment : le digestat a un effet positif sur la vie des sols.

(...) « Avec les digestats solides, on a tendance à augmenter la teneur en matière organique du sol. Avec un digestat liquide apporté tous les 3 ans par contre, cette teneur n'évolue pas ou très peu.»

Voir l'article et la vidéo de l'interview sur Web-Agri ici.